On parle de nous

 


LE JOURNAL BEL ÂGE [mars 2017]

ANN MITCHELL ET L’ASSIETTE DES DIABÉTIQUES
« Le diabète est une maladie complexe dont le contrôle repose à 95 % dans les mains de la personne atteinte », affirme Ann Mitchell, qui a mis sur pied les ateliers culinaires LE DIABÈTE, JE M’EN CHARGE. Selon les professionnels de la santé du CLSC avec qui elle travaille, ce projet constitue un bon complément à leur enseignement.

 


LA PRESSE + [octobre 2016]

FAIRE DES RECETTES À CUISSON RAPIDE
« Avec les plus jeunes (de 3 à 5 ans), je fais très peu de cuisson et je cuisine des recettes assez rapides », explique Mme Mitchell. Les enfants peuvent ainsi rapidement se régaler du fruit de leur travail. Les pizzas, les biscuits sont habituellement des formules gagnantes. Ann Mitchell donne notamment en exemple un atelier où il suffit de couper une banane en deux, de la mettre sur un bâton pour ensuite la rouler dans le yogourt à la vanille et à la noix de coco. Dix minutes au congélateur et le tour est joué.

 


ÉPOQUE TIMES, édition montréalaise [septembre 2016]

APPRENDRE À CUISINER DÈS L’ENFANCE
À une époque où les problématiques de surplus pondéral et de maladies chroniques liés à l’alimentation — diabète, maladies cardio-vasculaires, obésité — ne cessent d’augmenter, une des solutions pour inculquer aux enfants des bonnes habitudes alimentaires ne serait-elle pas tout simplement de leur apprendre à cuisiner ?

 


LA PRESSE + [février 2016]

SANS MOTS, ET APRÈS ?
Il fallait y penser. Anne Perrault et Ann Mitchell ont conçu un livre de recettes qu’il est possible de consulter même en ne sachant presque pas lire. Les lecteurs débutants ou éprouvant certaines difficultés ont ainsi la possibilité de réaliser des plats originaux sans se buter à des textes difficiles à déchiffrer. Le secret ? Des illustrations limpides qui détaillent la moindre étape, avec, en prime, la photo du produit finale. La qualité des recettes ne pâtit pas de la simplicité des instructions.

 


LA PRESSE + [novembre 2015]

POUR DEVENIR AUTONOME EN CUISINE
Avec huit autres enfants, Anaïs participe à l’activité Les p’tits chefs du Centre du Plateau. Tous les mardis, après la classe, l’animatrice Ann Mitchell leur fait préparer un plat de A à Z. « C’est important de faire de vraies recettes, pas juste des desserts, estime la chef. Si on commence jeune, on devient autonome. Ça aide à bien manger plus tard.»